Bienvenue sur www.lecreusot.com. Nous sommes le Dimanche 18 novembre 2018.      

HENRI - EUGENE I - EUGENE II - CHARLES - ADOLPHE - AMOURS - ENFANTS - St ELOI
La colonne d'Adolphe Schneider, à l'angle de la rue du Grenouiller
La colonne d'adolphe Schneider
Curieusement, le monument à Adolphe Schneider est le seul qui ne représente pas physiquement le personnage. C'est un symbole. Il représente la vie tragiquement interrompue par le destin, d'Adolphe Schneider.
Ainé de la famille Schneider, il arrive avec son frère Eugène au Creusot en 1836. L'usine se développe rapidement : en 1838, la première locomotive, en 1839, le premier bateau à vapeur, en 1840, l'invention du marteau-pilon.
Adolphe s'occupait des relations commerciales de l'entreprise, Eugène était plutôt technicien. Adolphe fut nommé maire du Creusot en 1841, puis devint député de la circonscription d'Autun en 1842. Le 3 août 1845, son épouse et ses enfants étant en cure à Baden-Baden, Adolphe décide de faire une promenade à cheval, jusqu'au Breuil. Alors qu'il allait prendre la route de Couches (av. Foch), son cheval se cabra, Adolphe chuta en arrière, heurtant une pierre de la tête. Transporté chez son frère, il meurt peu après..

Ses funérailles furent célébrées le 6 août 1845 au Creusot, à Autun le 13 août. Adolphe a été inhumé au cimetière parisien du Père Lachaise. Son épouse ne revint jamais au Creusot, se fixant à Paris. Le monument appelé "la colonne brisée" fut érigé sur les lieux mêmes de l'accident. Plus tard, l'ouverture de l'avenue de Verdun entraîna son déplacement. Il est maintenant installé dans le square situé entre l'école Charles de Gaulle et la rue du Grenouiller. Dans la première marche est scellée la pierre qui fut fatale à Adolphe Schneider. C'est le premier monument que Le Creusot consacre aux Schneider.

d'après F. Baillet : Le creusot, sites et monuments

La pierre, fatale à Adolphe Schneider

 

La colonne d'Adolphe Schneider
La colonne, Adolphe Schneider

HENRI - EUGENE I - EUGENE II - CHARLES - ADOLPHE - AMOURS - ENFANTS - St ELOI