Bienvenue sur www.lecreusot.com. Nous sommes le Mardi 26 septembre 2017.      

Les Etablissements Schneider

Economie sociale

Sociétés de secours mutuel

Après un historique du Creusot de 1253 à 1912, cet ouvrage (non signé) présente les "bienfaits" apportés par les Schneider à la population du Creusot. Véritable bible du paternalisme, on ne pourra réellement apprécier son contenu qu'en faisant un rapprochement avec le livre de Jean-Baptiste DUMAY : Un fief capitaliste.

Documents et textes d'après
"Les Etablissements Schneider - Economie Sociale"
1912 - Lahure Ed.

Economie Sociale

SOCIETES DE SECOURS MUTUEL

En dehors de la région du Creusot, ce sont surtout des Sociétés de secours mutuels, organisées avec l'appui moral et matériel de MM. Schneider, qui s'occupent des membres du personnel malades. Sans parler des Caisses de prévoyance des ouvriers mineurs, réglementées légalement, nous citerons:

  • L'Association amicale de secours du Personnel de MM. Schneider et Cie, à Paris.
  • La Société de secours mutuels formée entre les ouvriers et employés des Ateliers du Havre et d'Harfleur.
  • La Société de secours mutuels des ouvriers des Chantiers de MM. Schneider et Cie (Chalon-sur-Saône).
  • La Société de secours mutuels des ouvriers et employés des Ateliers d'électricité de MM. Schneider et Cie à Champagne-sur-Seine.

La Société de secours mutuels des Ateliers des Mines de Decize. Moyennant le paiement d'un droit d'entrée et d'une cotisation mensuelle, ces sociétés assurent à leurs membres, dans tous les cas où les Établissements Schneider n'interviennent pas directement, les soins médicaux, le service pharmaceutique et une allocation journalière de maladie. De plus, en cas de décès d'un sociétaire, une somme déterminée est allouée comme frais de funérailles ou à titre de secours à la veuve ou aux enfants.
Les secours médicaux et pharmaceutiques sont, en général, étendus à la famille du sociétaire, parfois moyennant le payement d'une faible cotisation supplémentaire.
L'Association amicale de Paris possède, en outre, une caisse destinée à donner des secours exceptionnels aux sociétaires malades, se trouvant dans une situation précaire, ainsi qu'aux veuves et aux orphelins.
Nous avons eu l'occasion de signaler, par ailleurs, les dispositions également prises, en faveur des ouvriers malades, par certaines Sociétés coopératives de consommation.
Indépendamment de ces divers groupements, il s'est constitué au Creusot une « Société de secours mutuels des employés de MM. Schneider et Cie », qui peut comprendre des membres du personnel de tous les Établissements, faisant déjà partie de la Société de secours mutuels locale. Son but est de donner des secours supplémentaires à ses sociétaires nécessiteux, en cas de maladie prolongée, et de subvenir, dans la mesure possible, aux besoins de la veuve, des enfants et des ascendants, laissés sans ressources par le décès d'un sociétaire.

retour au sommaire